Automne mois des natures ou tu vas nous réjouir avec ton arc en ciel de couleur.
De l’ultraviolet a l’infrarouge.
Les peintres non frileux exalteront tes couleurs.
Avant de se couvrir des pâleurs de l’hiver.
Michel BOURDIN

Ce mois-ci ne restons pas à la maison. 
Octobre1-Délire opératique.
2-Les plus beaux manèges de paris. 
3-Les visites et activités insolites de PARIS. 
4-Le mètre révolutionnaire
5-Tchou, tchou. 
6-Randonnée parisienne. 
7-Nuit Blanche. 
9-Que faire à Paris avec un(e) Geek ?
10-Fête de la science. 

1-Délire opératique...
Delire operatiqueVoyage dans le monde magique et invraisemblable de l'opéra,
Voyage dans l'univers unique de Jacques Offenbach, à travers sa vison humoristique et si moderne de l'amour, de la société et de la fête !
Extraits de :
Les contes d'Hoffmann
La grande duchesse de Gerolstein
La vie parisienne
La Périchole
La belle Hélène
Orphée aux enfers
Le Samedi 7 Octobre 2017 à 20h
Temple du Pentémont Luxembourg. Église/ chapelle 58 rue Madame 75006   Paris
Plus d'infos : 

2-Les plus beaux manèges de paris.
Si vous cliquer sur l'entête de l’article vous aurez une surprise !
Ils sont indispensables au paysage parisien au même titre que les fontaines Wallace, les lampadaires ou les kiosques à journaux. Les carrousels portent en eux toute la poésie du Paris d’antan, qui fut le terrain de jeu de nos grands-parents. Authentiques ou de construction plus récente, les carrousels disséminés encore aujourd’hui dans la capitale tournent inlassablement, et savent par leurs lentes ritournelles et leurs lumières chatoyantes bercer nos âmes d’enfants. Voici les 8 spécimens à ne pas manquer
LE CARROUSEL DU PARC MONCEAU.
Manege monceauAvec les nombreuses ampoules qui éclairent son chapiteau noir et rouge à la nuit tombée, ce petit carrousel égaye le parc Monceau et attire immédiatement l’attention des enfants. Ils sont nombreux chaque jour à grimper sur l’un de ses étalons noirs à la crinière dorée, son vaisseau Nautilus, son camion de pompier agrémenté d’une grande échelle, son tramway en bois jaune et à virevolter à bord de ses « tasses » tournantes. Mais attention, les jours d’affluence, les places s’arrachent comme des petits pains…
Parc Monceau, boulevard de Courcelles, 75008
LE DODO MANÈGE DU JARDIN DES PLANTES.
Manege jardin plantesS’il est petit et plutôt discret, le carrousel du Jardin des Plantes mérite que l’on s’y attarde, ne serait-ce que pour sa thématique originale. Ici, point de chevaux de bois ou de voitures, on grimpe sur le dos d’animaux en voie de disparition ou déjà disparus, comme le panda, le loup de Tasmanie, la tortue à corne ou le dodo, qui lui donne son nom. Depuis son installation en 1992 dans ce jardin proche du Musée d’Histoire Naturelle, il sensibilise de façon ludique les enfants au phénomène d’extinction des espèces.
Jardin des Plantes, Rue Cuvier, 75005
« AU VOLANT DU 66 »
Manege volant 66Comme la plupart des carrousels parisiens, le carrousel du square des Batignolles porte un nom, mais le sien, « Au volant du 66 », est à première vue plutôt énigmatique. Il s’agit d’une allusion au bus 66 qui circule quotidiennement dans le quartier et dont on retrouve une version miniature dans le manège, aux côtés d’un avion volant, d’un bateau, d’un cygne ou encore de vieilles voitures. Dans ce square particulièrement fréquenté par les familles avec enfants en bas âge, ce joli carrousel remporte un franc succès.
Square des Batignolles, Place Charles Fillion, rue Cardinet, 75017
LE CARROUSEL DE MONTMARTRE.
Manege montmartreImpossible de ne pas avoir une pensée pour Amélie Poulain, l’héroïne du film de Jean-Pierre Jeunet, lorsque l’on passe devant ce carrousel qui sert de décor à ses pérégrinations. De style vénitien, il a le charme de l’ancien avec ses carrosses et ses chevaux de bois, et pour cause : il date du 18ème siècle ! Idéalement situé sur la place Saint-Pierre à Montmartre, au pied du Sacré-Cœur, il ravit les touristes en mal de clichés parisiens et les enfants qui adorent monter à bord des nacelles qui tournent sur elles-mêmes.
Place Saint-Pierre, 75018
LE MANÈGE JULES VERNE.
Vos enfants sont fans de l’univers de Jules Verne ? Permettez-leur d’embarquer sur le manège de la Villette, qui fait la part belle aux moyens de locomotion qui peuplent les récits de l’auteur : avion, fusée spatiale, tramway, les petits voyageurs en herbe ont de quoi s’évader. Il y a même une jolie montgolfière jaune et bleue pour les plus rêveurs d’entre eux. Le premier étage de ce carrousel situé à deux pas du canal de l’Ourcq est lui consacré aux classiques chevaux de bois. Des étalons que l’on peut chevaucher, comme toutes les autres embarcations, tous les jours de l’année !
Parc de la Villette, près de la grande halle de la Villette, 75019
LE CARROUSEL DES TUILERIES.
Manege jules vernesAvec ses petits lampions et ses chevaux de bois, le carrousel des Tuileries est l’un des plus jolis carrousels de Paris. Il a la particularité de tourner un peu plus rapidement que les autres manèges parisiens, d’être très éclairé le soir et d’être musical, puisque les tours s’y effectuent aux doux sons des comptines enfantines. Un charme désuet qui se marie ici avec la modernité, puisqu’en plus de pouvoir s’installer sur un cheval, une autruche, ou dans un carrosse, on peut y prendre les commandes d’une jeep beige !
Jardin des Tuileries, 113 rue de Rivoli, 75001
LE CARROUSEL DU TROCADÉRO
Manege trocaderoFaire un tour de manège tout en admirant la Tour Eiffel, voilà l’expérience offerte par le carrousel du Trocadéro, situé dans les jardins du même nom. Classique dans sa forme et très coloré, ce manège à étage attire les touristes avec ses dorures, ses ritournelles et ses décors peints qui rendent hommage aux plus beaux monuments parisiens. Les enfants voyagent à dos de cheval, dans des carrosses ou dans une montgolfière. Une belle manière de les épater !
Le Trocadéro, Avenue Gustave V de Suède, 75016
LE CARROUSEL DU LUXEMBOURG.
Ma nege LUXEMBOURGLe plus vieux carrousel de Paris est au jardin du Luxembourg ! Datant de 1879, il comporte des chevaux de bois dessinés par l’architecte de l’Opéra de Paris Charles Garnier, mais également des cerfs, des girafes et quelques nacelles. S’il est loin d’être le plus sophistiqué ni le plus attractif avec son chapiteau vert sans fioriture, il est sans conteste le plus ludique pour les enfants : installés sur leurs montures, ils peuvent attraper des anneaux suspendus, qui leur donnent droit à un nouveau tour de manège !
Jardin du Luxembourg, 2 rue Auguste Comte, 75006

3-Les visites et activités insolites de PARIS.
Venez découvrir les histoires, les anecdotes et les mystères les plus étonnants de Paris !
Pour en savoir plus et vous inscrire, retrouvez ci-dessous les parcours.
Les liens sont dans les images.


Quai orfevre★ Le Paris du crime



Paris médiéval★ Le Paris médiéval



Paris annee folle★ Le Paris des années folles


Pere lachaise★ Le Père Lachaise insolite

 

 


Monmartre★ La face cachée de Montmartre

 


Street art butte★ Street Art à La Butte aux Cailles

 


Street art belleville★ Street Art à Belleville

 


Paris coquin★ Le Paris coquin

 


Visite remonter tepms★ La visite à remonter le temps

Quartier latin★ Les coulisses du Quartier Latin




Legendes paris★ Les légendes de Paris 

 


Franc maçon★ Le Paris des francs-maçons

 

 


Tuillerie★ Les secrets du Jardin des Tuileries

 


Impréssioniste★ Le Paris des impressionnistes

 



Le marais★ Le Marais hors des sentiers battus

 


St sulpice★ Au cœur de Saint-Germain des Prés

 


Les halles★ Les secrets du quartier des Halles

 


Venus★ Le Paris des femmes

 


Paris templier★ Le Paris des Templiers

 


Jardin plante★ La vie secrète du jardin des plantes

 


Ile cité★ L'île de la Cité contée

 


Lutece★ Paris au temps de Lutèce

 

Ile st louis★ Les amours de l'île Saint-Louis

 


Street champs★ Visite street art autour du Canal

 


streetart 75013★ Visite street art dans le 13e arrondissement

 


Expo 1900★ Paris de l'expo universelle de 1900

 


Quartier chinois★ Visite guide du Quartier Chinois

 


Paris haussman★ Visite guidée du Paris d'Haussmann

 

 

4-Le mètre révolutionnaire.
Metre etalon     Avant l’instauration du mètre comme outil officiel et universel, mesurer la taille d’un objet ou une distance n’était pas une mince affaire. En effet, sous l’Ancien Régime, les mesures sont instituées en référence à l’être humain, souvent le roi, et varient d’une ville, d’un comté ou d’une corporation à l’autre. Ainsi, le pied et le pouce à Paris côtoient la palme à Marseille, la perche en Bretagne ou le pan à Montpellier. À l’aube de la Révolution française, près de 700 unités de mesures co-existent au royaume de France… Bref, une joyeuse pagaille !
     En février 1791, une commission est ainsi chargée de définir une nouvelle unité de mesure, officielle et unique, sous trois conditions. La mesure ne doit pas être arbitrairement définie afin qu’elle puisse se pérenniser dans le temps. Elle ne doit pas prendre pour référence un humain en particulier, encore moins le roi qui n’est plus vraiment en odeur de sainteté. Enfin, elle doit être universelle, autrement dit pouvoir être utilisée par n’importe qui dans n’importe quel État et se détacher autant que possible de toute considération nationale ou politique. En mars 1791, la commission détermine une définition du mètre, répondant aux trois conditions :
Le mètre sera égal à la longueur de la dix millionième partie du quart du méridien terrestre.
     Afin de familiariser la population avec ce nouvel outil de mesure des longueurs, 16 mètres étalons sont gravés sur les murs de bâtiments officiels, dans la capitale et ses alentours.
     Deux mètres étalons peuvent encore être observés dans les rues de la capitale. Le premier se situe au numéro 16 de la rue de Vaugirard, sous les arcades situées à droite de la porte principale. Il est présent sans discontinuer sur ce pan de mur depuis son installation, en 1796.
     Le second se trouve sur le mur de l’actuel ministère de la justice, 13 place Vendôme, dans le 1er arrondissement. On ignore où il était situé à l’origine, mais on sait qu’il n’a été placé là qu’en 1848.
Plus d'infos : 

5-Tchou, tchou.
Tchou tchouDu vert sur les rails !
Qui ne s’est jamais demandé quel était l’avenir de cet axe ferroviaire historique qui fait le tour de Paris ? Mis en service progressivement de 1852 à 1854 il permet alors de « ceinturer » Paris afin de désengorger le centre. Il sert au transport de fret puis au transport de voyageurs à partir de 1854 et jusqu’en 1934. Délaissé par les usagers au profit du métropolitain, la Petite Ceinture n’est pas abandonnée pour autant. D’ailleurs encore aujourd’hui, sur les 31,5 kilomètres initiaux du circuit de la Petite Ceinture, seuls environ 3,5 kilomètres ne sont plus ouverts au trafic ferroviaire !
LE SENTIER NATURE DU 16ÈME ARRONDISSEMENT.
Long de 1,2 km, ce tronçon relie la Porte d’Auteuil à La Muette. Déferré en 1993 et laissé à l’abandon, il est rapidement colonisé par une nature sauvage ce qui en fait un formidable couloir de passage (corridor écologique) pour les plantes et les animaux. On y trouve une flore variée : prairie et fourrés, bosquets ponctués de clairières et de zone aquifère, murs et talus calcaires,… Pour guider la visite, un parcours ponctué de six « étapes nature » permet aux promeneurs de découvrir l’incroyable biodiversité de cet écosystème inattendu.
Accès : Face au 77 boulevard de Montmorency, face à la rue du Ranelagh, 36 boulevard de Beauséjour.
Plus d’infos et horaires :
LE SENTIER NATURE DU 12ÈME ARRONDISSEMENT.
Situé dans le prolongement du square Charles-Péguy, ce tronçon de l’ancienne ceinture ferroviaire a été aménagé de manière à accueillir un jardin partagé et un sentier nature. Long de 200 mètres, ce dernier complète la Coulée Verte (également appelée Promenade Plantée) en proposant trois stations d’observations consacrées à la prairie, le taillis (ou boisement en formation) et le boisement.
Accès : 21 rue Rottembourg 75012 Paris
Plus d’infos et horaires :
LA PETITE CEINTURE DU 15ÈME ARRONDISSEMENT.
Sur cette portion la Petite Ceinture, située entre le parc André-Citroën et le parc Georges-Brassens, l’ancienne voie ferroviaire n’a jamais été déferrée. L’aménagement réalisé par la Mairie de Paris a donc consisté à préserver les installations historiques tout en conservant la végétation installée spontanément sur le site. Aujourd’hui ce sont plus de 220 espèces de plantes et d’animaux qui vivent ou se promènent dans les différentes strates végétales formées par la colonisation naturelle des talus, du ballast, des ponts et des murets.
Accès : Face au 99 rue Olivier de Serres, 397ter-399 rue de Vaugirard, face au 82 rue Desnouettes, place R. Guimard.
Plus d’infos et horaires :
LA PETITE CEINTURE DU 13°.
Depuis janvier 2016, les promeneurs peuvent à nouveau emprunter une portion de l’ancienne voie ferrée au sud du 13ème arrondissement, entre les jardins Charles-Trenet et Moulin-de-la-Pointe. Sur 500 mètres environ l’ancienne voie ferrée constitue un véritable fil conducteur du paysage offrant un décor insolite à travers une faune et une flore typique des friches industrielles. On y trouve également un espace de détente avec pelouse qui devrait accueillir régulièrement des animations.
Accès : 60 rue Damesme 75013 Paris
Plus d’infos et horaires :
LES JARDINS PARTAGÉS DE LA PETITE CEINTURE
Au cours des années 2000 plusieurs associations de quartier ont obtenu des concessions auprès de la Mairie et du RFF afin d’installer des jardins Partagés le long des voies de la Petite Ceinture. On en trouve aujourd’hui plusieurs tout autour de Paris, notamment :
– l’association Vert-Tige qui administre le jardin partagé de la rue de Coulmiers, dans le 14ème
– l’association les Jardins du Ruisseau qui administre le jardin partagé de la Porte de Clignancourt, dans le 18ème
– le jardin partagé de la rue Claude Decaen, dans le 12ème
– l’association Jardin Bel-Air qui administre le jardin partagé de la rue Rottembourg, dans le 12ème

6-Randonnée parisienne.
Croquis gilwell1 h, 2 km sans les visites, du Champ-de-Mars à l’École militaire, balisage jaune rouge, depuis le RER C Champ-de-Mars–tour Eiffel.
-Suivre la rive gauche de la Seine jusqu’à la tour Eiffel.
Le parc du Champ-de-Mars cache le temple franc-maçonnique des Droits de l’Homme et le plus grand guignol de Paris.
-Depuis la place de l’École militaire, rejoindre les Invalides où l’on visite le tombeau de l’Empereur et les musées.
-Rejoindre le métro Saint-François Xavier.
La carte d’identité de la tour Eiffel impressionne le monde entier. Naissance : 1887 à 1889 (Exposition universelle). Père : Gustave Eiffel, ingénieur. Taille : 324 m. Poids : 7 000 tonnes. Signalement : 15 000 pièces métalliques, 2 millions de rivets. Visiteurs : 7 millions par an.

 

 

 

7-Nuit Blanche.
Nuit blancheDepuis sa première édition en 2002, Nuit Blanche est devenu un évènement culturel incontournable repris dans de nombreuses villes en France et dans le monde. Parcours artistique nocturne, Nuit Blanche propose aux Parisiens, franciliens et visiteurs une redécouverte de la ville à travers des lieux prestigieux, d'autres abandonnés, insolites, parfois présentés sous un angle inhabituel, ou un éclairage particulier apporté par des œuvres d'art contemporain. De nombreux musées, institutions culturelles et autres espaces publics ou privés sont ouverts gratuitement toute la nuit pour cette manifestation artistique. Nuit Blanche se déroule tous les ans pendant la nuit du premier week-end d'octobre.
Le 7 octobre 2017
Plus d'infos : 

8-Que faire à Paris avec un(e) Geek ?
GeekC'est une question de survie, déconnectez votre geek préféré(e) de son ordinateur le temps d’un saut dans la vie, la vraie. Voici notre sélection pour les connectés de la vie, avec ou sans wifi.
I LOVE TRANSMEDIA #6 - L'ÉVÈNEMENT DE LA CRÉATION NUMÉRIQUE
La Gaîté lyrique, 3bis rue Papin, 75003 Paris
Du jeudi 5 octobre 2017 au dimanche 8 octobre 2017.
Zero pieceGratuit.  
Plus d'infos : 

 

9-Fête de la science.
Fete scienceDu 7 au 15 octobre, des milliers de villes comme Paris seront comme chaque année en pleine effervescent(i) encre ! Conférences, ateliers, débats, jeux, parcours ludiques et pédagogiques, expositions, spectacles... Des animations scientifiques pour tous les goûts, et pour donner goût aux sciences - aux plus jeunes en particulier.
Les détails :