L’Association pour la Communication, l’Espace et la Réinsertion des Malades Addictifs a été fondée en 1987 par des médecins addictologues impliqués dans le soin, la formation et la prévention ainsi que par d’anciens malades addictifs stabilisés. C’est une association sans but lucratif régie par la Loi du 1er juillet 1901, reconnue d’utilité publique au J.O. n° 256 du 4 novembre 1999.

L’ACERMA a pour projet de contribuer à la stabilisation des malades addictifs, à la prévention des rechutes, à la reconstruction et au soutien des liens familiaux et sociaux.

Identifiée au carrefour du soin, de l’insertion et de la citoyenneté, ouverte également aux patients, à leurs proches, au quartier et à la cité, l’ACERMA propose un espace-temps où chacun peut, en dépassant les tabous de la maladie addictive, retrouver estime et confiance en soi en lien avec l’Autre.

Novatrice, l’ ACERMA donne accès aux activités créatives, à des personnes concernées par la maladie addictive. Sont proposés dans ce cadre différents ateliers (théâtre, chant, photo, écriture,musique, arts plastiques, multimédia, randonnée, navigation…). Ces ateliers sont animés par des professionnels, salariés ou bénévoles, sensibilisés à la problématique des personnes en difficulté et capables d’élaborer des projets adaptés. Ces ateliers participent ainsi à la reconstruction des personnes, tant sur le plan neurocognitif que psychosocial. Ils constituent un préalable et un accélérateur d’insertion, comme en témoignent les adhérents et les acteurs médico-sociaux du réseau de l’association.

Les adhérents peuvent également accéder à des manifestations culturelles de qualité, afin de s’ouvrir, de s’enrichir.

L’ACERMA est un lieu d’accueil respectueux de l’individualité de chacun, un lieu riche d’expériences individuelles et collectives. Les échanges permettent à tous (anciens malades, entourage, artistes et public) de nouer des liens empreints de respect et enrichissants. Les adhérents, dont une forte proportion ne perçoit que les minima sociaux, accèdent de cette façon à une vie culturelle et associative les aidant à retrouver une place dans la société.

Relations sociales, créativité, culture et bénévolat, contribuent à retrouver confiance en soi et estime de soi ; ils redonnent sens à une vie dont de nombreuses années se sont abîmées dans l’addiction.

Nos missions

Les adhérents sont accueillis individuellement, et guidés pour s’inscrire aux activités adaptées tout en étant accompagnés ensuite par la dynamique de groupe.

Il s’agit là d’un « maillon » essentiel entre le soin et les activités des centres culturels, c’est le pont entre la maladie et la vie.

Une autre particularité de l’ACERMA est d’ouvrir les activités à tout public.

Cette mixité est en effet très investie car l’expérience montre que c’est un moteur essentiel pour les personnes issues du soin, associant stimulations, motivation, renarcissisation et contribuant à un changement de regard du public sur les addictions.

De fait cette approche originale contribue à la prévention à différents niveaux : rechutes, complications, mésusages… mais aussi soutien à l’investissement du soin, de l’entourage et sensibilisation du public.

Nos Objectifs

Notre association s'est donnée comme objectif de permettre à des malades addictifs de se stabiliser en complément et/ou à distance des soins dont ils ont bénéficiés, à travers des activités créatrices et culturelles. Cette proposition permet à certains de retisser un lien social, d'occuper la vacuité d'un temps retrouvé, et pour d'autres de réactiver leurs fonctions cognitives, en préalable à une insertion sociale.

Cette ouverture, au delà des soins, des clivages soignant/soigné, malade/non-malade, parent/enfant permet de faire évoluer les représentations négatives de cette maladie et offre à chacun une opportunité de se découvrir, de partager étonnements, rencontres et de développer ses capacités créatives dans le respect de la tolérance.

C'est ce qui fait l'originalité de la démarche de l'ACERMA dont les ateliers et spectacles sont ouverts à tout public.